Qu’est-ce que les managers doivent apprendre du management du risque (COVID-19)?

L’économiste Jean Monnet disait : « les hommes n’acceptent le changement que dans la nécessité et ils ne voient la nécessité que dans la crise ».

Lorsqu’une crise survient dans une entreprise, qu’elle soit due à des causes internes ou externes, elle exige un management adapté de la part de la haute direction de l’entreprise. C’est en augmentant votre niveau d’exigence personnel que vous parviendrez à dépasser la crise.

De nombreuses entreprises rendent hommage au management du risque en entreprise (MRE), pendant ce temps que la pandémie COVID-19 montre les avantages commerciaux clairs du management des risques dans une perspective à l’échelle de l’entreprise.

Au moment où le coronavirus se répandait au-delà de la Chine, certaines organisations ont réagi rapidement aux nouvelles mesures sur la protection de leurs employés, leurs fournisseurs ou même leurs clients ; tandis que d’autres ont adopté une approche plus “ en attente et d’observation”. La disparité de la vitesse des décisions provient probablement, au moins en partie, des différentes approches du management des risques en entreprise (MRE) – et réaffirme l’analyse de la valeur ajoutée des méthodes, des processus et des actions de réponse pour protéger les objectifs, les avantages et les capitaux de l’entreprise.

Pour de nombreuses entreprises, le management du risque est devenu une activité de contrôle au cours de la décennie de la croissance économique alors que la pandémie du coronavirus montre clairement le besoin d’attention et de rigueur aux risques et aux opportunités qui se présentent.

La recherche Gartner (institution spécialisée en enquête et conseils auprès des entreprises) montre qu’un management agile c’est-à-dire qui facilite des compétences d’adaptation, de réactivité et de flexibilité s’est produit beaucoup plus souvent lorsque l’entreprise avait des processus clairement définis et opérationnels. Cela veut dire que l’entreprise s’était déjà préparée à cela et le management du risque était suffisamment ancré dans la culture de l’entreprise pour qu’elle déclenche des réponses semi-automatiques en termes de réaction quand une éventuelle crise apparait.

Pour la plupart d’entreprise, « Le plus gros problème lié à une approche simplifiée et formelle du management du risque en entreprise n’apparaît souvent que trop tard », explique Matt Shinkman, Practice vice-président de Gartner.

« Les organigrammes compliqués et les manuels de politique destinés à guider des décisions d’escalade pendant une crise sont souvent difficiles et longs à suivre ; ils ne remplacent pas un management du risque en entreprise efficace. », selon lui.

Cliquez ici pour recevoir le Formation au Manuel de la mise en Œuvre du système QHSE

Management du risque en entreprise efficace

La recherche Gartner montre que les programmes de Management en entreprise les plus efficaces nécessitent :

Une approche agile « basée sur des impacts » est nettement recommandée pour créer des procédures qui vont faire face à la crise ou des stratégies d’intervention efficace en situations à haut risque.

En fait, un chef d’entreprise responsable met en place un ensemble de dispositif à travers une politique de management du risque pendant qu’il donne des conseils clairs et simples au moment opportun sur les risques à l’équipe responsable de la gestion de crise.

Le coronavirus est exactement le type de risque à évolution rapide avec des conséquences incertaines qui peuvent être ignorées au niveau des entreprises jusqu’à ce qu’il soit trop tard pour que les procédures de gestion de crise traditionnelles soient revues et remplacées par un management du risque moderne. Lorsque les nouvelles sur l’arrêt partiel ou total dans certains cas des activités sont venues de la Chine, la plupart des organisations occidentales au lieu d’agir rapidement ont choisi d’attendre et de voir ce qui va se passer.

Le coronavirus va peut-être attirer l’attention de beaucoup dirigeants sur le management du risque en entreprise. Cependant, il est crucial qu’ils comprennent que les avantages commerciaux s’étendent bien au-delà de ce dont ils constatent ou de ce qu’ils pensent.

Dans ce scénario que nous sommes en train de vivre en ce moment, le seuil d’escalade de cette crise est trop élevé car il se repose sur un déclencheur où les opérations ont déjà été gravement affectées. Les entreprises mieux préparées (c’est-à-dire ayant un système de management du risque efficace) ont réagi aux nouvelles d’une propagation minimale et ont rapidement préparé des imprévus avant que la situation ne se détériore encore davantage.

La recherche Gartner montre qu’une réponse agile (c’est-à-dire, basée sur des compétences d’adaptation, de réactivité et de flexibilité) s’est produite beaucoup plus souvent lorsque des processus clairs existaient déjà pour signaler les absences fréquentes ou les problèmes dus à des maladies infectieuses. En d’autres termes, une équipe de management du risque proactive avait déjà fixé le seuil d’escalade assez bas pour tenir compte des potentielles conséquences du risque si aucune action ne se produisait pas à temps. La direction de votre entreprise s’est également sentie l’habilitée à faire face au problème, ce qui conduit normalement à une atténuation rapide et efficace de la situation.

« Le risque est comme le cholestérol, il en existe de bons et de mauvais », explique Shinkman.

« Le mauvais type se manifeste par des actes répréhensibles ou de mauvaises décisions, mais le bon type aide une organisation à prendre des paris de croissance plus importants et plus risqués – ce qui fait d’ailleurs la plus grande différence en termes de croissance rentable. »

« Bousculer son agenda, s’affranchir des règles en période de turbulences, l’agilité du manager est essentielle. Vous devez vous montrer vif et pragmatique pour s’ajuster – vous et votre équipe en temps réel aux aléas de la conjoncture et des directives ciblées. » L’éclairage de Jean-Paul Lugan, coach et formateur chez Lugan & Partners

Personne n’aime les crises, et pourtant c’est grâce à elles que l’on grandit !

Cliquez ici pour recevoir le Formation au Manuel de la mise en Œuvre du système QHSE

Coûts d’opportunité

Le management du risque en entreprise est beaucoup plus qu’une simple prévention des risques à la baisse tels que les coronavirus. Un management agile et efficace permet à votre organisation de prendre les bons risques pour se développer.

Une étude Gartner 2019 sur des initiatives stratégiques dans 388 organisations a montré un coût d’opportunité significatif lorsque les risques ne sont pas révélés et qu’il n’y ait aucun plan efficace pour les atténuer en temps opportun.

En fait, selon l’étude, les initiatives stratégiques de l’entreprise ont été retardées de 1 mois et 26 jours en moyenne au cours d’une année en raison d’une gestion intempestive des risques. Pour un lancement de produit dans une société à capitalisation boursière en moyenne de 5 milliards de dollars, cela représente un coût d’opportunité de 99 millions de dollars.

Cela veut dire, ignorer la mise en place d’un système de management du risque dans votre entreprise revient à dire tout simplement que les plans stratégiques de votre organisme vont tout le temps dérouter par des situations de crise intempestive.

Un management efficace des risques est également corrélé à plusieurs autres résultats commerciaux importants. Par exemple, les actions du management des risques en temps opportun sont deux fois plus susceptibles de satisfaire complètement les principaux intervenants ou les parties prenantes au lieu d’être menées bien avant la date prévue. En plus que ces actions sont presque deux fois plus susceptibles de se situer en dessous de 5% du budget.

« Le coronavirus a peut-être attiré l’attention des dirigeants sur le management du risque en entreprise, mais il est crucial qu’ils comprennent que les avantages commerciaux s’étendent bien au-delà d’éviter une crise. », explique Shinkman.

Dans la mise en place d’un système de management du risque, éviter ou gérer efficacement une crise est une très bonne chose ; profiter de ses opportunités est encore mieux.

Qu’est-ce que le Coronavirus nous a enseigné entant que responsable QHSE ou chef d’entreprise ?

Moi, je crois qu’il faut monter votre niveau d’exigence, et allez à l’essentiel…

Une crise correspond souvent à une cure d’amaigrissement, on y trouve quelques intérêts qui, à bien y penser peuvent faire du bien à l’entreprise, et on observe souvent chez les meilleurs managers une accélération du processus de prise de décision et un retour aux fondamentaux, une amélioration du suivi des objectifs/indicateurs et un retour général à l’essentiel. Cela va accélérer inévitablement une amélioration de la productivité de votre organisme dans le cas où le management du risque était bien ancré dans la culture de votre entreprise.

Dans une occasion de coronavirus que nous sommes en train de vivre en ce moment, c’est aussi l’occasion d’une remise à niveau des résultats, des comportements et attitudes dans le but d’améliorer la rentabilité, l’innovation et le développement de votre entreprise.

Cliquez ici pour recevoir le Formation au Manuel de la mise en Œuvre du système QHSE

Marc Saint-Ange

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s